L’Association Française des Malades de la Thyroïde est en colère

L’AFMT s’est permise d’écrire ce mot à l’ANSM

Une réunion est prévue autour du 22 septembre avec eux mais là au vu de tous les appels de détresses, de preuves de prises de sang partant dans tous les sens avec des TSH sautant de 1,2 à 20 en 6 semaines chez la même personne, de malaises cardiaques et j’en passe, est il possible que l’AFMT attende raisonnablement des discussions entre sociétés « savantes »….

Notre association depuis le début a toujours réclamée son indépendance financière et philosophique. Au contraire de bien d’autre associations de santé…. Le monde médical en général est bien silencieux, peu de médecins osent monter au créneau et pour cause…. Les retombées sont souvent sulfureuses sur leur statut, le Professeur Joyeux en a fait les frais plus d’une fois. L’ordre des médecins n’a t-il pas été créé par le gouvernement de Vichy…

Trop de regroupements d’associations de santé demandent la mane financière de laboratoires tel Sanofi pour organiser leurs colloques notamment à Toulouse pour prôner le bienfait des vaccinations. Est ce normal?

Voici le mot envoyé à l’ANSM à ce jour:

 

Au vu de tous les témoignages
On est carrément scandalisé devant l’ampleur du problème et une fois de plus il ne faudrait pas paniquer, il faudrait prendre le temps d’adaptation….

Nous sommes devant un scandale sanitaire de grande ampleur, une fois de plus la France a un Etat Roi, je ne veux en aucun cas que les
malades croient qu’on ne les défende pas.
Déjà  depuis la création des CAPI au sein du monde médical, j’ai
compris les intéressements d’un système qu’on pourrait  carrément
qualifier de mafieux

Je regrette pour l’ANSM mais je trouve que la façon dont la crise est
gérée en période de vacances est inadmissible, mais pas étonnante

Tchernobyl nous a beaucoup appris…L’être humain pèse peu dans la
balance économique et le lactose a bon dos

Chantal L’HOIR fondatrice de l’AFMT