1200 plaintes en cours – Bénévoles en surcharge de travail – Arrêt momentané de la prise en compte de nouvelles plaintes – Priorité à la gestion de la crise sanitaire et au conseil des malades

Madame, monsieur

Nous avons plus de 1200 plaintes en attente cela devient ingérable et coûteux

Nous sommes des malades nous mêmes et à peine déposée à raison de plus de 100 recommandés par jour, les malades réclament leur numéro de plaignant et où en est leur dossier ceci n’est vraiment pas raisonnable .

Nous avons donc décidé d’une pause de dossiers question de digérer ce qui est arrivé. Pour le pénal, le procès aura lieu d’ici quelques années Préparez soigneusement vos dossiers ne les envoyez pas en pièces détachées .

Personne ne sera oublié, là nous aurons le temps de gérer cette affaire. L’urgence actuelle se situe dans l’investigation côté procès, et la réponse de la gestion sanitaire de cette crise . L’ANSM nous envoyait les candidats de leur numéro vert sur nos lignes sans nous le demander et pour cause….C’est pas innocent cela nous a tout bloqué.

C’est une crise sanitaire est terrible à gérer pour notre association, des appels à l’aide de partout Des malades qui se battent contre des cancers qui doivent continuer avec un traitement qui ne leur convient pas c’est du délire.

Une situation ubuesque

La France le seul pays où Merck a eu un monopole  quasis total sans autre choix, une honte 

Cela donne une piètre figure de démocratie sanitaire au  niveau Européen.

Les médecins reçoivent l’ordre… de l’ordre des médecins de….

Les médecins prescrivent difficilement d’autres traitements car il n’y a pas le stock derrière et les pharmaciens sans prescriptions ne peuvent fournir ce qu’ils n’ont pas….

Cherchez l’erreur et à qui profite cette situation

Nous sommes dans l’urgence sanitaire nous reprendrons les plaintes après  promis car nous irons jusqu’au bout 

Nous vous en remercions.

cordialement,

Chantal L’HOIR – AFMT

Le 25/10/2017