Levothyrox : le juge part vérifier lui même dans une pharmacie s’il peut acheter l’ancien médicament

 

Actu Santé

Scène surréaliste cette après-midi au tribunal de Grande Instance de Toulouse lors de la première audience tenue en France dans l’affaire du Levothyrox. Saisie par Me Jacques Lévy, avocat toulousain représentant près d’une centaine de patients victimes du nouveau Levothyrox, la justice examinait depuis le début de l’après-midi, dans le cadre d’une assignation « d’heure à heure » (1), une demande de remise immédiate sur le marché de l’ancienne formule du médicament pour la thyroïde lorsque le président a décidé de suspendre l’audience pour un motif pour le moins étonnant.

Dès le début de l’audience, Maître Lévy a demandé au président du tribunal la remise immdédiate sur le marché de l’ancienne formule du Levothyrox.

Maître Antoine Robert, l’avocat de la défense qui représente les intérêts de Merck a rétorqué que le laboratoire allemand ne disposait plus d’autorisation de mise sur le marché et que cette affaire ne relevait selon lui pas de la justice mais de la compétence de l’Agence française du médicament, qui avait demandé en mars dernier le retrait de l’ancienne formule.

Il a par ailleurs expliqué que les patients qui ne supportaient pas la nouvelle formule, pouvaient, grâce à une ordonnance spécifique se procurer l’ancienne formule du Levothyrox dans une pharmacie.

A l’énoncé de cet argument le président Marc Pouyssegur a annoncé qu’il suspendait la séance pour aller vérifier de lui-même dans une pharmacie voisine du Palais de Justice de Toulouse si, muni d’une telle ordonnance, les plaignants pouvaient également se faire délivrer l’ancienne formule.

Vérification faite, le président du tribunal n’a pas pu se procurer le traitement prescrit. Ni ancienne formule, ni nouvelle formule n’étaient disponibles en pharmacie hormis une boîte de Levothyrox 75, ce qui contredit les dires du laboratoire.

(1) Une assignation « d’heure à heure » est engagée « lorsque la situation a un caractère d’urgence », précise Me Lévy.