Soyez nombreux le 18 février à Bourret

Yury Bandajevski, Professeur de Médecine et auteur de découvertes scientifiques, ancien prisonnier d’opinion, défendu par Amnesty International et par le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies, agit pour diffuser une information valide sur les conséquences de l’exposition humaine à la radioactivité et promouvoir l’application des droits de l’homme : « La position qui consiste à dissimuler l’étendue réelle des conséquences du désastre de Tchernobyl, tout en répugnant à mettre en oeuvre les mesures qui s’imposent pour protéger la santé des populations exposées, est immorale ».
Yury Bandajevski chernobyl-today.org
Il sera à Bourret le 18 février 2011
pour exposer son combat contre le déni et les actions
pour les victimes de Tchernobyl portées par le Centre qu’il a fondé à Kiev

SOIREE DU 18 FEVRIER avec Le professeur Yury BANDAJEVSKI
Soirée à 20 euros – 19h Salle des fêtes de la mairie de Bourret

19H CONFERENCE de Yury BANDAJEVSKI sur l’impact de la catastrophe sanitaire et humaine de Tchernobyl et les actions à mener

20H30 REPAS : Assiette de charcuterie, GOULASCH du chef, Dessert – Vin compris
On essayera de chanter en russe…

INSCRIVEZ-VOUS en envoyant un chèque de réservation de 20€ (ou plus si vous souhaitez agir en soutien) à l’Association Française des Malades de la Thyroïde AFMT BP1 82700 BOURRET.
asso-malades-thyroide.org
Mail :asso.thyroide@gmail.com
Les bénéfices de soirée iront INTEGRALEMENT aux actions du Centre Ecologie et Santé de Kiev dirigé par Yury Bandajevski en faveur des enfants et victimes de Tchernobyl et à celles de l’AFMT en soutien au procès qu’elle mène sur l’impact sanitaire de cette catastrophe en France.
• Yury Bandajevski
A trente ans en 1987, Yury Bandajevski est le plus jeune professeur de médecine de toute l’Union Soviétique. Après la catastrophe de Tchernobyl, il quitte Grodno et part fonder à Gomel, Biélorussie, au cœur des zones les plus contaminées, un institut de médecine.
Dans cet institut, en moins de 10 ans, seront soignés des milliers de patients, formés des centaines de médecins, soutenues nombre de thèses d’état et conduits de nombreux travaux de recherche . Yury Bandajevski et son équipe découvrent, décrivent et analysent le Syndrôme dû à l’incorporation chronique d’éléments radioactifs à durée de vie longue, découverte dont certains scientifiques pensent qu’elle vaudra au Pr Bandajevski le prix Nobel de médecine. Dans un environnement scientifique international où les travaux sur les conséquences néfastes de l’exposition à la radio activité sont difficiles (1), dans une République biélorusse prenant au cours des années 90 la figure d’une réelle dictature post-soviétique, Bandajevski s’exprime publiquement sur le devoir d’honnêteté d’information et de secours aux populations victimes de Tchernobyl, donne des informations précises sur le drame sanitaire en cours et à venir. Il est recteur de l’Institut de médecine de Gomel pendant 9 ans jusqu’à son arrestation en 1999 et sa condamnation à 8 ans de prison en 2001 au cours d’un procès violant nombre de règles de droit. Il a été très rapidement adopté comme prisonnier d’opinion par et soutenu par l’office of the United Nations High Commissioner for Human Rights Son emprisonnement, dans des conditions propres à une dictature, déclenche une mobilisation internationale. Son épouse et collègue, le Dr Galina Bandajevskaya reçoit pour lui le « Passeport pour la liberté » n°25 délivré par le parlement européen. A la veille du XX° anniversaire de la catastrophe le 25 avril 2006 Yury Bandajevski, membre de plusieurs académies scientifiques dans le monde, citoyen d’honneur de nombreuses villes françaises, est libéré et interdit de séjour en Biélorussie.
A Kiev, sans financement institutionnel jusqu’à ce jour, il fonde le Centre de coordination et d’analyse Ecologie et Santé. Son charisme allié à son autorité morale et scientifique lui permet de mobiliser nombre d’acteurs qui s’associent activement à la mise en œuvre du Modèle intégré de système de vie dans un territoire contaminé par la radioactivité
Des parlementaires européens lui manifestent leur soutien actif et travaillent actuellement à essayer de mettre en œuvre d’un financement du Centre par l’Union Européenne
• Le constat
La situation démographique dans les zones affectées par le désastre de la centrale nucléaire de Tchernobyl est maintenant catastrophique. Le taux de mortalité est plusieurs fois supérieur au taux de natalité. La mortalité excessive a été étroitement associée aux maladies cardiovasculaires et aux pathologies cancéreuses qui augmentent nettement chaque année.
La santé des nouveaux-nés et des enfants est alarmante.
L’état actuel de l’environnement des zones les plus contaminées qui est un environnement de radioactivité complexe, aussi contaminé par des agents comme le plomb, les pesticides et les composés azotés est très préoccupant. Le danger principal pour la santé humaine provient des radionucléides Césium 137 et Strontium 90 qui pénètrent dans l’organisme par l’alimentation.
• Le projet porté par le Centre Ecologie et Santé fondé par le Pr Bandajevski
METTRE EN ŒUVRE UN MODELE DE MODE DE VIE SUR DANS DES CONDITIONS D’EXPOSITION A LA RADIOACTIVITE pour améliorer la démographie et l’état de santé des populations vivant dans les territoires contaminés par la catastrophe de Tchernobyl.

SOYEZ NOMBREUX A VENIR LE SOUTENIR DANS LA SALLE DES FETES DE LA MAIRIE DE BOURRET LE VENDREDI 18 FEVRIER A 19H