L’AFMT est solidaire avec le peuple japonais

Bien que nous savons combien cette lutte contre le feu nucléaire est sans pitié, inégale et dantesque nous espéronsQue l’humanité tirera une fois pour toute, les conséquences de cette folie humaine. Il faut aller vers un arrêt du nucléaire c’est clair.
L’association est très amère sur le combat qu’elle mène depuis près de 13 ans, croyez moi les malades sont très seuls dans leur souffrances, on a plus souvent occupé le devant de l’écran, comme nos amis du sang contaminé pour arranger des politiques électoralement, on a connu par derrière pas mal de sacs de nœuds qui voulaient en faire une affaire de gauche contre la droite et vice versa. Responsable mais pas coupable version 3
Le monde médical a été très peu courageux dans son soutien, les lobbies sont derrière aucun congrès ne peut se faire sans l’aide des firmes pharmaceutiques, l’indépendance scientifique est une utopie, certains grands professeurs ont même fait une pétition dans le journal libération à l’époque, pour dire qu’on était manipulé par les anti nucléaires. Et eux ils sont manipulés par qui ? Quant on sait preuve en main que le lévothyrox on niveau consommation a été augmenté par dix en vingt ans, qu’on sait maintenant que des enfants sur sol français on bu du lait irradié venant des zones contaminées par l’accident de Tchernobyl, le secret de l’instruction nous révèle que l’OMS à l’époque avait préconisé 400 béquerels par sécurité et la France s’en est octroyé 10.000 on a même trouvé des produits largement au dessus.
A-t-on changé ou apporté quelque chose ? Au niveau humain oui une grande amitié s’est crée on a défendu des droits des devoirs. Des femmes des hommes se sont responsabilisés la démocratie est quelque chose qui se mérite. Certes notre association n’a pas l’allure à conquérir les plateaux comme les prélats du verbe. L’association fait un appel à dons pour continuer sa lutte car à ce jour, si certains disent que le procès est à l’eau sur les plateaux, l’Europe existe et puis demain ce sera les pesticides les phtalates l’aspartam que sais je ?
Nous voulons donner toutes les chances à nos enfants.
Merci pour les malades les chevillards des écoutes, et toute la détresse qu’on vit ou jour le jour, aux malades qui nous ont remonté le moral
Un jour un politique des Alpes Maritime m’avait dit madame L’Hoir je vais vous dire quelque chose de désagréable, mais qui est une vérité que j’ai constatée, « Que l’association compte sur elle mais pas sur les politiques » Merci monsieur AS vous aviez raison
Chantal L’HOIR