La Cours européenne des droits de l’homme (CEDH) enterre la reconnaissance due aux malades de la thyroïde

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) enterre la reconnaissance due aux malades de la thyroïde

Tout espoir n’est pas perdu : de nombreuses exhumations auront lieu !
Soyez très nombreux à écrire à la CEDH.

L’Association Française des Malades de la Thyroïde apprend aujourd’hui, avec une infinie amertume et une grande colère, que son recours européen est balayé !

Après la France, c’est donc l’Europe qui jette aux oubliettes, des milliers d’heures de travail, de souffrances, de luttes de malades affectés par une exposition établie à des rejets considérables de radionucléides issus d’un accident atomique.
Un travail énorme de Madame la Juge Bertella Geffroy (qui a ensuite été mise au placard) apportait des preuves sur les conséquences du nuage de Tchernobyl en France. Ces preuves tangibles prouvent la réalité du déni de justice : l’exhumation de ces documents continuera à se faire pour laver l’affront fait à tous les malades et à tous les morts de l’industrie atomique civile.

A tous les niveaux, la justice française s’est prononcée pour balayer tout lien causal entre le passage du nuage de Tchernobyl et l’accroissement exponentiel des pathologies thyroïdiennes constatées en France. Les autorités politiques, qui en juin 1986 devaient mettre 26 réacteurs atomiques en service en France, reprenaient sans sourciller les assertions mensongères des spécialistes en santé publique. En substance, ils affirmaient : « les niveaux d’activité radiologique qui balayaient la France étaient trop faibles pour avoir un quelconque impact sanitaire. »
• Qui peut encore croire à la justice…?

Le 15 octobre – et nous en avons été informés le 25 octobre par notre avocat – la CEDH en formation très restreinte a estimé qu’aucun texte n’avait été violé dans le cadre de la contamination du nuage de Tchernobyl en France !
La CEDH serait-elle devenue la Cour des droits à polluer et à détruire la santé humaine pour les multinationales ?
Par un étrange hasard, le même jour, une conférence de presse avait lieu à Paris, avec des scientifiques internationaux, sur l’enquête épidémiologique menée en Corse, liée au passage du nuage de Tchernobyl.
Les décisions rendues depuis plus de 12 ans sont, de notre point de vue, issues d’une justice au service d’une industrie de l’atome, industrie qui vient encore impunément de frapper au Japon… Les souffrances et les morts sont en devenir avec une omerta qui prend la même ampleur qu’à Tchernobyl, et cette fois-ci, encore, l’opérateur atomique Tepco, responsable et coupable de la catastrophe, reçoit un soutien de l’Agence Internationale à l’Énergie Atomique qui veille à ce que son activité mortifère puisse se poursuivre.

Les malades de la thyroïde fondaient leurs derniers espoirs sur la justice européenne puisque tous les États européens avaient pris, suite au passage du nuage de Tchernobyl et contrairement à la France, des dispositions sanitaires pour protéger leurs populations.

L’Association Française des Malades de la Thyroïde avait reçu, lors de son dépôt de plainte le 1er mars 2001, le fond de caisse de l’association Stéphane et Laurent : deux enfants hémophiles de la famille Gaudin, décédés suite à une transfusion de sang contaminé, qui nous a demandée de continuer le combat pour eux.
Quand nous observons nos voisins européens, et notamment Madame la Chancellière Angela Merkel, physicienne nucléaire de formation, nous constatons que le courage politique existe : la Chancelière a en effet ordonné l’arrêt immédiat de 8 réacteurs atomiques ainsi que la fin de la production nucléaire dans un délai relativement court en Allemagne suite à la catastrophe de Fukushima.
Il est révoltant de voir qu’en France, le clientélisme nucléaire asservit les élus !

• Soyez très nombreux à écrire, avec vos mots, votre révolte contre la décision de CEDH !
Vous pouvez effectuer votre envoi signé en recommandé à la CEDH à :
COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L’ HOMME
Conseil de l’Europe
F-67075 STRASBOURG CEDEX

– Rappel de quelques évènements liés à la mobilisation des malades de la thyroïde –

– 16 mars 2011 –
TOUS A PARIS LE 31 MARS A 9H
http://www.asso-malades-thyroide.org/article.php?id=154

– 7 septembre 2011 :
Non-lieu pour le Pr. Pellerin : déni de justice et honte absolue vis-à-vis des malades de la thyroïde !
http://groupes.sortirdunucleaire.org/Non-lieu-pour-le-Pr-Pellerin-deni

– 21 novembre 2012 :
Il n’y aura pas de procès Tchernobyl en France
http://www.asso-malades-thyroide.org/article.php?id=211

– 29/01/2013 –
Amiante : l’instruction de la juge Bertella-Geffroy suspendue
http://www.asso-malades-thyroide.org/article.php?id=216

– 19 avril 2013 –
L’association Française des Malades de la Thyroïde porte la plainte devant la Cour Européenne
http://www.asso-malades-thyroide.org/archive.php?choix=1&compteur=10

Résumé de l’affaire –
– juillet 2013 –

Tchernobyl : la catastrophe et la désinformation durent depuis bientôt 30 ans
http://groupes.sortirdunucleaire.org/Tchernobyl-retombees-France