Regardez l’émission Alllo docteur du 6 décembre à 13h40

http://www.bonjour-docteur.com/actualite-sante-la-thyroide-au-c-ur-des-dereglements-1907.asp?1=1&IdBloc=Tout
http://www.bonjour-docteur.com/rechercher.asp?mots=thyroide&bForum=

ALLO DOCTEUR
06-12-2010

Dysfonctionnement tyroïdien (AD)

Pr Philippe Touraine
Chef du service d’endocrinologie et de médecine de la reproduction

La thyroïde, ça sert à quoi ?
________________________________________

La thyroïde fabrique des hormones. Cette glande est formée de groupe de cellules qu’on appelle des vésicules. Ces vésicules sont traversées par des vaisseaux sanguins dans lesquels le sang transporte de l’iode, c’est le principal ingrédient pour fabriquer les hormones thyroïdiennes. Ces cellules vont l’absorber et le transformer en hormones. Elles sont d’abord emmagasinées dans ces vésicules puis dès que l’organisme en a besoin, elles passent dans la circulation sanguine.
Mais pour que nos organes puissent avoir un bon rythme de fonctionnement, il faut la bonne dose d’hormones thyroïdiennes. Ce dosage est géré par le cerveau et plus exactement par l’hypophyse.
Quand il n’y a pas assez d’hormones thyroïdiennes, l’hypophyse envoie un message à la thyroïde pour qu’elle fabrique plus d’hormones et quand il y en a trop, l’hypophyse freine la production de lathyroïde. Mais parfois ce système de régulation fonctionne mal.

Une des causes de ce dysfonctionnement, ce sont les nodules thyroïdiens, des petites protubérances qui se forment sur la thyroïde, qui prennent parfois la forme de kystes remplis de liquide.
Il en existe plusieurs types : le plus souvent, c’est un nodule colloïdal, il est bénin. Parfois, les nodules sont dits « toxiques », ou inflammatoires, ils provoquent une surproduction d’hormones thyroïdiennes et peuvent donc engendrer ce qu’on appelle une hyperthyroïdie, le corps est en super fonctionnement, du coup le cœur bat plus vite, la respiration s’accélère, la digestion est trop rapide, on a la diarrhée, souvent, on maigrit et puis on tremble, on devient irritable et agité.
Lorsqu’on présente ce genre de signes non expliqués, ou que l’on se découvre une bosse visible à la base du cou, ou encore que l’on ressent une gène à l’intérieur de la gorge (notamment lorsque l’on avale), il faut aller consulter.

Quand la thyroïde ne répond plus de rien
________________________________________

Le diagnostic commence par une palpation de la base du cou pour confirmer la présence du nodule thyroïdien. Et une prise de sang est indispensable pour analyser la production d’hormones.

L’examen des nodules thyroïdiens
________________________________________

Environ 5 % des nodules sont cancéreux, c’est pourquoi il faut toujours réaliser plusieurs examens complémentaires, pour vérifier si un nodule est bénin ou malin. Il y a la scintigraphie qui utilise de l’iode radioactif et analyse précisément le nodule : elle détermine si le nodule sécrète ou pas des hormones thyroïdiennes. On parle ainsi de nodule « chaud » s’il en produit ou « froid » si ce n’est pas le cas. Autre examen indispensable : l’échographie, elle permet de mieux voir les nodules et de mesurer précisément leur taille. L’échographie est souvent accompagnée d’une ponction qui recherche des cellules cancéreuses.
Un suivi régulier est indispensable pour suivre l’évolution des nodules, et ce même si le traitement est efficace.