Les symptômes de la thyroïdite d’HASHIMOTO (Dr J.Guillet) – suite

Gilberte de 80.132 le docteur G répond à ta lettre: Thyroïdite de Hashimoto: questions? Le court article du Docteur G, responsable national de la recherche pour l’Association Française des malades de la thyroïde, a suscité des demandes de complément d’information de la part des lecteurs et des lectrices, l’une d’entre elles aborde des questions si pertinentes qu’elles touche au coeur même de la recherche de cette maladie. Voici donc les questions posées et leurs réponses. Si la thyroïdite de Hashimoto vient d’un dérèglement pgËel du .système immunieaîre peut-on ce quia causé ce dérèglement? Et si plusieurs causes existent, n’est-il pas logique d’agw en fonction de chaque cause. De nombreux travaux ont été et sont actuellement menés pour tenter progressivement de répondre à cette question. En fait, la thyroïdite de Hashimoto appartient à un groupe de maladie auto-immunes. Rappelons qu’elle se traduit biologiquement par la production de substances appelées les anticorps, par certains globules blancs de l’organisme. Ces anticorps ont une affinité pour certains sites des cellules thyroïdiennes. De là ,la perturbation des sécrétions d’hormones T4 (thyroxine) et T3 (tri-iodothyroxine) dont le rôle et, schématiquement de réguler l’activité des cellules de l’ensemble de l’organisme. En allant plus loin dans le détail, que ce qui est décrit dans l’article précédent (cf THYRO-journal n°1), les choses sont plus complexes qu’il n’y parant Ainsi, les