Premières actions du collectif Levothyrox

ARCIS-SUR-AUBE

Lors des permanences, Christine Froment aidée de bénévoles, vous conseillera pour monter vos dossiers.

Lors des permanences, Christine Froment aidée de bénévoles, vous conseillera pour monter vos dossiers.

Depuis octobre dernier, Christine Froment, à la tête du collectif « Victimes du Levothyrox Champagne-Ardenne », ne ménage ni son temps ni ses efforts pour que soit rétablie la nouvelle formule de ce médicament, que bon nombre de malades de la thyroïde sont obligés de prendre au quotidien.

Lors des réunions publiques qui se sont déroulées à Arcis-sur-Aube et Sainte-Savine, ils étaient d’ailleurs venus en nombre pour s’informer des actions à mener afin que le laboratoire Merck rétablisse l’ancienne formule.

Suite au changement d’excipient – le lactose ayant été remplacé par du mannitol et de l’acide citrique – quantité de personnes se plaignent d’effets secondaires particulièrement indésirables et dangereux pour leur santé : migraine, fatigue intense, perte de cheveux, digestion difficile, dépression, etc. Le but du collectif étant d’informer, de rassurer et d’agir, des groupes de paroles se tiendront prochainement car « beaucoup ont besoin de se confier ».

De plus, Christine Froment participera à une réunion de création d’un collectif à Bar-sur-Seine, le jeudi 15 février prochain.

Porter plainte pour se faire entendre

Afin de pouvoir agir au plan national, cette dernière souligne qu’il «  est important que chaque malade puisse porter plainte par le biais des deux avocats qui assistent le collectif. Il ne faut pas que les gens restent dans l’ignorance et dans la souffrance ! À chacun de se bouger et de se déclarer également à l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) ! Plus nous seront nombreux à nous manifester ainsi, et plus nous aurons de chances d’interpeller les hautes autorités sur ce scandale sanitaire !  »

Des permanences jusqu’en février

Pour ce faire, si une permanence s’est d’ores et déjà tenue, jeudi dernier, au sein de l’espace Danton, dans un souci d’aider les personnes à préparer leur dossier, d’autres sont programmées, de 14 h à 17 h, les jeudis 25 janvier, 1er, 8 et 22 février.

À cette occasion, Christine Froment, accompagnée par d’autres bénévoles, vous aidera à constituer un dossier de plainte et à déclarer les effets secondaires dus au nouveau Levothyrox. Face au nombre de malades, un temps limité sera accordé à chacun. Aussi, il est recommandé de venir avec le maximum de pièces (ordonnances, certificat médical, etc.) utiles à la constitution des dossiers.

Contact

Pour contacter l’association des « Victimes du Nouveau Levothyrox Champagne Ardenne », :

Par courrier au 17 mail de plaisance – 10700 Arcis sur Aube

Par mail : victimeslevothyrox.champagneardenne@orange.fr

Par téléphone : au 06 11 41 64 51 (permanences les lundi et mercredi de 9 h à 12 h)

Pour suivre l’actualité de l’association (sur facebook ) Victimes Levothyrox Champagne Ardenne