Mise à disposition de l’ancienne formule du Lévothyrox

15e législature

Question écrite n° 02742 de M. Dominique Watrin (Pas-de-Calais – CRCE)

publiée dans le JO Sénat du 18/01/2018 – page 165

M. Dominique Watrin demande à Mme la ministre des solidarités et de la santé le retour de l’ancienne formule du Levothyrox prônée par de nombreuses associations et patients qui ont exprimé leur désarroi et parfois leur colère suite au changement de formule du médicament.

Il semble en effet que les symptômes provoqués par la nouvelle formule soient le fruit d’une mauvaise dispersion du médicament dans l’organisme : la lévothyroxine serait bloquée par les excipients et il serait donc impossible de réajuster le traitement. Deuxièmement, il aurait été constaté que la modification du dosage ne parvenait pas à rétablir la thyréostimuline (TSH) effondrée chez certains patients. De même, la question de l’adaptation de la posologie est contredite par l’ampleur des témoignages de patients. Les patients attendent légitimement des réponses à leur vécu, eu égard à la fréquence et à la gravité des troubles invalidants et pénibles constatés. Il y a même urgence pour eux.

Dans ces conditions, il l’interroge sur les mesures qui seront prises par ses services pour remédier à l’ensemble des situations constatées. Il lui demande si le retrait à terme de l’Euthyrox est confirmé. Il lui demande également si elle est prête, dans la mesure où le laboratoire s’y refuserait, à autoriser un tiers à fabriquer le produit breveté de l’ancienne formule tombée, semble-t-il dans le domaine public, la procédure de la licence obligatoire permettant en effet de prendre commande si nécessaire auprès du laboratoire Patheon ou de faire fabriquer par le laboratoire public de Nanterre.

Réponse du Ministère des solidarités et de la santé

publiée dans le JO Sénat du 25/01/2018

Le texte de cette réponse n’est pas disponible à ce jour.

On attend……