Un mot de la Présidente Fondatrice Chantal L’HOIR

 « Aujourd hui les nouvelles venant du TGI de Marseille sont excellentes : la désignation d’un juge d’instruction est une grande avancée et permettra à notre avocate Me Bertella-Geffroy de demander la copie des investigations effectuées par le Parquet de Marseille notamment les résultats des deux perquisitions effectuées l’une au siège de   l’ANSM à Saint-Denis(93) , l’autre dans les locaux de Merck à Lyon début octobre 2017, et de demander des auditions, des expertises aussi bien médicales pour chaque plaignant, que d’analyses du médicament mis en cause.

Nous vous demandons de faire preuve de patience. Pour plus de 1100 plaignants, le dossier était déjà depuis septembre 2017 au Parquet de Marseille chargé de l’enquête. Chacun devra se constituer partie civile et aura de ce fait accès aux pièces par l’avocat. De grâce attendez avant de nous appeler pour savoir comment avoir ces documents. Nous vous en informerons directement. Pour les autres plaignants dont le dossier est en cours de traitement par nos bénévoles ou par l’avocate, si vous avez reçu un numéro de plaignant, soyez patients, l’affaire suit son cours. Votre dossier sera dirigé directement au juge chargé de l’instruction sans passer par le Parquet de Marseille.

L’ Association, les bénévoles et Me Marie Odile BERTELLA GEFFROY, notre avocate font de leur mieux malgré l’afflux important de demandes sanitaires, de demandes d’aides, et de dépôts de plainte.

En 2017, nous avons dirigé les plaintes vers Maître BERTELLA GEFFROY, mais au vu du nombre important de demandes, l’AFMT a décidé de lui venir en aide dans la saisine des plaintes et a demandé aux plaignants une somme dérisoire de 20€ pour constituer le dossier de plainte. Il est vrai que nous n’avons pas pris la mesure de la situation, ni évalué l’énergie et le temps que prend le traitement de chaque dossier (lecture, étude, relance, courriers, appels téléphoniques, saisine, permanences téléphoniques des bénévoles des 4 coins de la France, etc.…). Et cela pour que tous, quels que soient leurs revenus, puissent bénéficier de la même défense puisque toutes victimes du même médicament.

Pour qu’un dossier soit complet, il est indispensable qu’il contienne un témoignage, la copie d’une pièce d’identité, les copies des analyses sanguines faites en 2016/2017 (pour voir l’évolution), le compte-rendu d’examen complémentaire effectué, le numéro de lot du Lévothyrox nouvelle formule qui est inscrit sur le côté de la boîte (série généralement de 8 chiffres se terminant souvent par 20), l’adhésion à l’association puisque c’est elle qui porte la plainte, ainsi que le paiement des frais de constitution de plainte. Nos bénévoles sont là pour vous aider, vous renseigner et nous comptons sur vous pour respecter les horaires des permanences de chacune car elles sont comme vous, malades et prennent sur leur vie personnelle pour défendre l’intérêt de tous.

De grâce, si vous avez été relancé parce que votre dossier n’est pas complet, soyez compréhensif. Répondez à la relance car votre dossier s’il n’est pas complet ne peut pas être transmis dans l’état. Et donc selon votre souhait, soit il vous est renvoyé soit il est détruit au bout de 12 mois comme l’exige la CNIL. Si vous avez un numéro d’adhérent et un numéro de plaignant, ou si vous l’avez envoyé directement à l’avocate, le traitement de votre dossier suit son cours normalement. Faites preuve de patience et de compréhension, nous sommes à fond sur cette affaire.

Trop souvent, certains plaignants ont confondu les informations communiquées par les médias et les différents avocats dans le cadre des procédures au civil.

Nous sommes engagés dans une procédure pénale et nous n’avons qu’une seule avocate Maître Bertella Geffroy, ancienne juge d’instruction au Pôle santé du Parquet de Paris que vous ne verrez pas se répandre dans les journaux parce qu’elle est très occupée et investie dans le traitement de cette procédure. On ne peut pas être partout lorsqu’on veut bien faire les choses !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Au pénal, pour gagner, il faut des preuves, grâce à des perquisitions, des expertises, des commissions rogatoires en France ou à l’étranger. Les enquêtes apporteront ces preuves et le travail de l’association, de notre avocate en amont de ces actions et votre compréhension sont indispensables au bon déroulé de la procédure en cours.

Vous connaissez la Fable de Jean de la Fontaine, »Le Lièvre et la Tortue »…..

L’Association Française des Malades de la Thyroïde a 20 ans. Elle est comme un gros tracteur, suivie par des collectifs locaux regroupant des malades et mettant en place des cafés lévothyrox pour donner la parole à toutes et tous. La mobilisation actuelle est positive et nous rejetons toute individualité ou guerre de pouvoir.

Personnellement je viens de vivre un épisode de santé grave avec 3 jours en soins intensifs et 7 jours d’hospitalisation. Evidemment, je me pose beaucoup de questions concernant mon cas au vu des dossiers que j’ai vus passer entre mes mains. Je n’ai jamais eu de cholestérol mais j’ai été victime d’une cholécystite aiguë avec début de pancréatite au bord de la crise cardiaque. Aujourd’hui je retourne en cardio….

A la lecture des dossiers des plaignants , je serais loin d’être la seule dans ce cas.

Ce qu’il faut retenir, est que ce combat pour la vérité et une prise en charge médicamenteuse de qualité des malades est notre seul objectif. Notre action sera longue, elle exige votre soutien, que chacun fasse preuve de solidarité, de générosité et de compréhension.

La désignation d’un juge d’instruction est une très grande avancée. Soyons solidaires et nous gagnerons .

Merci à vous.

Chantal L’hoir