Fabrice Brun demande au gouvernement quelles mesures il entend prendre afin de reconnaître officiellement l’état de crise sanitaire dans l’affaire du Lévothyrox.

Fabrice Brun, député de la troisième circonscription de l’Ardèche, interpelle la ministre des Solidarités et de la Santé sur le scandale résultant de la mise sur le marché de la nouvelle formule du Lévothyrox, médicament prescrit dans les cas d’hyperthyroïdie. Aujourd’hui utilisé par 3 millions de Français dont 2,5 millions de femmes, ce médicament a changé de formule en mars 2017, soulevant une vague d’indignation de la part des patients se plaignant d’effet secondaires graves voire handicapants : perte de cheveux, maux de tête, vertiges, douleurs musculaires.

Dans ce contexte, les patients concernés se sont mobilisés ces derniers mois pour faire retirer cette nouvelle formule (témoignages, courriers, pétitions), mais rien n’a véritablement changé depuis. Sensible à leurs souffrances, le député de l’Ardèche demande à la ministre de la Santé quelles mesures elle entend enfin prendre concernant la demande de déclaration officielle de la crise sanitaire dans l’affaire du Lévothyrox.

Fabrice Brun, député de l’Ardèche.