Les personnes âgée dépendantes victimes d’une forme de «maltraitance»

Par Eric Favereau — 
Dans un Ehpad à Lens, en 2013.
Dans un Ehpad à Lens, en 2013. Photo Philippe Huguen. AFP

Dans un avis rendu public ce mercredi, le Comité consultatif national d’éthique se montrent extrêmement sévère sur la situation les établissements pour personnes dépendantes.

«Un délabrement éthique.» L’analyse est forte, terrible même, sur le système des Ehpad, ces établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, en France. En tout cas, c’est celle que vient de tenir le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) dans un avis rendu public, ce mercredi. «Voilà des personnes très âgées qui se retrouvent institutionnalisées (placées en institution, ndlr) alors qu’elles ne l’ont pas vraiment consenti», résume ainsi le professeur Régis Aubry, rapporteur de ce texte sur «les Enjeux éthiques du vieillissement». «Ces personnes se retrouvent, en plus, entre vieux alors qu’elles ne l’ont pas demandé. Enfin, elles se doivent payer très cher». Sombre bilan. Comme si la société dans son ensemble s’était débarrassée de la situation de ces personnes les plus fragiles.