envoyez nous des boites de 100 mg AF ET NF

L’association s’est entendue avec le collectif VNLO afin d’unir nos forces

Il faut continuer des analyses avec l’aide de nos conseillers scientifiques.

Lundi nous allons mettre en place un crowdfunding en place. Notre association étant agréée vous pouvez bénéficier d’un avoir fiscal de 66%.

 Une nouvelle étude, menée à notre initiative, révèle des problèmes, d’une gravité encore plus considérable, qui, s’ils sont confirmés, pourraient constituer un élément, déterminant, d’explication de cette crise.

En comparant « par chromatographie » la teneur en Lévothyroxine d’une boîte d’« AF » et de 2 boites de « NF » issues de lots différents il apparaît :

 – Que les résultats, notamment la teneur en Lévothyroxine, sont normaux s’agissant de « l’Ancienne Formule »

Mais qu’à l’inverse, s’agissant des 2 lots de « Nouvelle Formule » :

– La teneur en Lévothyroxine -seul composant hormonalement utile du médicament- est gravement inférieure aux spécifications en vigueur.

– En revanche, on constate la présence, très anormale, de ce qui pourrait correspondre à de la « Dextrothyroxine ».

Des analyses complémentaires vont donc être effectuées. Il faut impérativement la réaliser sur plusieurs lots différents car il est très improbable que le hasard nous ait fait sélectionner uniquement des « lots » aussi significatifs.

L’AFMT au travers des 2400 plaintes que nous avons apportées à Maître Bertella a pris en autre en saisines, les numéros de lots, et nous pouvons faire des recoupements sur ces lots.

Nous demandons aux malades de nous envoyer leurs boîtes restantes, les lots entre 22.000.000 et 23.900.000.

Ne les envoyez pas en recommandé car sinon cela nous obligerait à nous rendre à la poste à chaque colis.

Envoyez à AFMT 82700 BOURRET Merci

À ce stade, notre Association ne prétend pas sur une seule étude, disposer d’une « preuve » indiscutable mais d’un fait nouveau important car si ces résultats étaient confirmés, comme on peut le penser, ils pourraient constituer une explication rationnelle à cette crise, d’origine toujours inconnue.

 

 

Bonjour,

Depuis septembre 2017, nous avons fait part, à la France entière, de nos douleurs causées par la nouvelle formule du lévothyrox.
A ce titre, je tiens à remercier chaleureusement tous les médias qui nous ont accompagnés tout au long de ces longues heures de souffrance.
L’action en référé que Me Lévy a porté devant le tribunal de grande instance de Toulouse en novembre dernier, a eu un jugement favorable en appel, pour une poignée de plaignants certes, mais à fait condamner le laboratoire Merck.
C’est une victoire en soit car le tribunal impose au laboratoire de fournir l’ancienne formule du Lévothyrox aux malades plaignants sous astreinte de 10000€ d’amande/jour en cas de retard de délivrance.
Ceci obligera peut être la production du médicament au-delà de décembre 2018 ….. (Espérons sa fabrication en France voir en Europe), avec la traçabilité des composants, bien entendu.
Sachez que Me Lévy prépare une nouvelle assignation sur le fond, dans les jours à venir.
Avec pour motifs des préjudices d’anxiété et moral ainsi qu’une demande d’expertise des malades et le retour sans conditions du lévothyrox au Lactose sur le marché, en plus des autres alternatives proposées (mais encore loin d’être disponibles)… et autres.
->Si vous êtes intéressés et si vous avez une protection juridique et que vous dépendez des TGI suivants : Albi, Castres, Foix, Montauban, Saint Gaudens et Toulouse,
Vous pouvez envoyer les coordonnées de votre protection et la déclaration de sinistre que vous avez fait pour en bénéficier, au cabinet de Me Lévy soit par :
Courrier postal : Me Jacques Lévy – 46 rue du Languedoc – 31000 Toulouse ou par mail : avocats.cabinetlevy@orange.fr
Sachez que si vous n’avez pas la protection juridique ou toute autre aide et qu’en fonction d’un très grand nombre de plaignants, les tarifs seront certainement réduits au maximum…
Enfin et c’est une partie importante, je vous invite toutes et tous à rejoindre le collectif d’Annie Notelet qui est en train de se créer, ce sera l’Union, car à court terme, le VNLO et beaucoup d’autres fusionneront avec afin de représenter le plus grand nombre de malades, d’associations et de collectifs en une Union large voir nationale, pour la reconnaissance de crise sanitaire.
Le site du VNLO, est en cours de re- paramétrage de ce fait, sous le lien www.vnlo.fr , il fusionnera avec toutes les actions en cours des victimes en demande de reconnaissance de crise sanitaire.
J’ai pu mener à bien toutes ces actions au nom du VNLO, car sur la route de ce scandale, il y a eu à mes côtés des personnes dévouées, qui ont donné de leur temps, de leur énergie . Merci.
J’aurais un clin d’œil particulier à faire à Marielle Gimenez Monin et à Luc Despontin qui sont encore à mes côtés pour faire en sorte que la fusion se réalise dans les meilleurs conditions et vous souhaites de tout mon cœur le meilleur pour la suite.
Tous les courriels seront transférés dans les jours à venir au ministère de la santé, plus de 1600 (aux autorités de vous répondre), ainsi que les courriers.
Madame Amprou (directrice cabinet de Mme Buzin) qui nous a reçu le 31 mai au ministère de la Santé , à la suite de ma question : « Répondrez-vous à ces nombreux courriels et courriers » m’a dit « Oui, pas dans les 15 jours à venir, quand même » , et ce devant 6 personnes.
Nous avons été des lanceurs d’alerte, il est temps de passer le relais, ces actions en justice sont la seule façon à connaitre la vérité, et d’avoir enfin les réponses à nos souffrances, à ce mépris des autorités publiques.

Bien à vous,

Sylvie Chéreau