Levothyrox est un scandale sanitaire pire que le Mediator »

Le Dr Catherine Noël, angiologue à Pacé près de Rennes et victime du Levothyrox.
Le Dr Catherine Noël, angiologue à Pacé près de Rennes et victime du Levothyrox. | OUEST-FRANCE.

Ils, et elles, sont une cinquantaine de victimes du Levothyrox nouvelle formule a participer, ce samedi à une réunion d’information organisée par le collectif breton Levo NF Breizh près de Rennes. Des femmes et des hommes qui se plaignent de graves effets secondaires depuis que ce médicament a changé de formule. Pour le Dr Catherine Noël, il s’agit d’un vrai scandale sanitaire à la hauteur de celui du Mediator.

Même constat pour Brigitte, 59 ans de Rennes. « On m’a retiré la thyroïde en 1991 et j’ai donc été mise sous Levothyrox. Tout se passait bien jusqu’à l’année dernière. » Pour elle aussi, la nouvelle formule vire au cauchemar. « Des douleurs musculaires importantes, une grande fatigue, une perte d’appétit… Je ne comprends pas pourquoi la formule a été changée. L’ancien médicament me convenait très bien. » Un témoignage que conforte Jacqueline, 70 ans, de Vitré. « J’ai perdu mes cheveux, fait de fortes fièvres… Juste quand j’ai changé de médicament. Et mon médecin me dit que ça n’a rien à voir ! Je me sens abandonnée et livrée à moi-même. »

 » On se sent abandonnées »

La nouvelle formule du Levothyrox semble poser de nombreuses questions sur ses effets secondaires. | Ouest-France.

C’est pour ces raisons que Sophie, Brigitte, Jacqueline et une cinquantaine d’autres personnes se sont rendues samedi aux étangs d’Apigné où le collectif breton Levo NF Breizh des malades victimes du nouveau Levothyrox, organisait une réunion d’information. « On a du refuser une centaine de demandes de participation »explique en préambule Martine Arz du collectif, qui un compte un millier d’adhérents. « Nous faisons face à un vrai scandale sanitaire qui touche des centaines de milliers de personnes en France. Des études ont montré la nocivité du Levothyrox nouvelle formule, mais les autorités restent sourdes à la souffrance des gens. Et en France, contrairement à d’autres pays européens, il n’y a pas d’alternative au Levothyrox. »

Scandale sanitaire

Médecin angiologue à Pacé près de Rennes et elle-même victime du Levothyrox, le Dr Catherine Noël n’hésite pas à dire « que nous sommes face à un scandale sanitaire pire que celui du Médiator. Les autorités refusent d’admettre que le Levothyrox nouvelle formule est une catastrophe. » Pourquoi ? « C’est la question que l’on se pose tous. »

VIDEO. « Le Levothyrox est un scandale sanitaire pire que le Mediator »