Anjou La préfecture interdit le pesticide Métham Sodium jusqu’au 26 octobre

C'est sur ce terrain qu'un épandange de Métham sodium a intoxiqué une soixantaine de personnes à Brain-sur-l'Authion, mardi.

C’est sur ce terrain qu’un épandange de Métham sodium a intoxiqué une soixantaine de personnes à Brain-sur-l’Authion, mardi.

Photo Le Courrier de l’Ouest

« Trois cas dintoxication plus ou moins sévères survenus en deux semaines dans le département ont conduit le Préfet Bernard Gonzalez à prendre un arrêté suspendant jusquau 26 octobre 2018 lautorisation dutilisation du produit phytosanitaire Métham Sodium, sous toutes ses appellations, en Maine-et-Loire », indique un communiqué de la Préfecture de Maine-et-Loire.

« Cette mesure pourrait être reconduite en fonction de la situation météorologique et des vérifications en cours auprès de la profession sur les conditions dutilisation du produit. Lusage de ce produit est strictement encadré par un arrêté préfectoral en date du 20 janvier 2017 », poursuit le communiqué.

« Or, il savère que les préconisations de cet arrêté, portant notamment sur les modalités techniques dapplication du produit, ne semblent pas avoir été respectées dans les cas survenus à Brain-sur-lAuthion et Mazé-Milon ».

Manquements et sécheresse

Une technologie qui tient (vraiment) la route. Laissez-vous séduire par ses proportions dynamiques et ses multiples innovations technologiques.

« Ces manquements, associés à des conditions climatiques exceptionnelles rendant les sols trop secs et trop chauds pour son application sans risques, ont provoqué trois phénomènes dintoxication de personnes présentes à proximité des épandages. Considérant les mauvaises techniques dépandage constatées et les conditions climatiques actuelles, lutilisation du Métham Sodium est suspendue temporairement à compter de ce jour en Maine-et-Loire ».

+++++ Anjou. 61 personnes intoxiquées, un produit phytosanitaire suspecté [ACTUALISE]

++++ Brain-sur-l’Authion. Un épandage et des questions

+++ Brain-sur-l’Authion. Épandage toxique, la Sauvegarde de l’Anjou porte plainte

++ Mazé-Millon. Nouvelles intoxications liées à l’épandage de métam-sodium