Scandale sanitaire Lactalis a continué à vendre 8 000 tonnes de lait « potentiellement contaminés »

L’association des familles victimes du lait contaminé aux salmonelles (AFVLCS) a révélé, mardi, que Lactalis a continué à vendre du lait « potentiellement contaminé » aux salmonelles bien après le début du scandale du lait infantile contaminé.

L’usine Lactalis de Craon. Photo AFP

Le Canard enchaîné et AFVLCS ont découvert dans des documents transmis par la préfecture de Mayenne que le groupe Lactalis aurait vendu 8 000 tonnes de poudre de lait produite dans son usine de Craon en Mayenne. Cette installation a été l’origine de l’un des plus grands scandales sanitaires de ces dernières années en France. Fin 2017, 53 nourrissons ont été contaminés par des salmonelles après avoir bu du lait infantile des marques Picot et Milumel produit dans l’usine Lactalis de Craon.

Des glaces, des entremets, des pâtisseries…

L’État a-t-il fermé les yeux ?

Selon l’association, l’usine était lourdement contaminée entre 2005 et 2017. Un point que Lactalis continue de réfuter assurant que ce sont des travaux dans une tour de séchage en 2017 qui ont réveillé une ancienne contamination.