VIDEO. Nice: Un avocat de victimes du Levothyrox demande l’audition d’Agnès Buzyn

SANTE Me Jean-Denis Flori veut que le juge d’instruction interroge la ministre de la Santé

M.F.

Publié le 15/04/19 à 16h04 — Mis à jour le 15/04/19 à 16h212

Des comprimés de Levothyrox (illustration)
Des comprimés de Levothyrox (illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA

Il défend 200 personnes victimes du Levothyrox. L’avocat niçois Jean-Denis Flori a fait une demande au juge d’instruction du pôle « santé » de Marseille. Selon Nice-Matin, il souhaite que la ministre de la Santé Agnès Buzyn soit entendue.

Le juge enquête pour « homicides involontaires, tromperie aggravée, blessures involontaires et mise en danger d’autrui ». C’est un changement de formule en avril 2017, non communiqué aux patients, qui a déclenché des effets secondaires. Et les plaintes. Mais les ressentis sont parfois attribués à un effet « nocebo », qui aurait une cause psychologique.LIRE NOTRE DOSSIER LEVOTHYROX

Indépendance

Dans les colonnes du quotidien local, l’avocat s’interroge entre autres sur le sérieux et l’indépendance de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé). Le conseil s’appuie sur une nouvelle étude qui affirme que le Levothyrox peut provoquer des effets secondaires indésirables.SANTÉNouveau Levothyrox: Les effets propres à chaque individu mal évalués en amontSOCIÉTÉAffaire Levothyrox: «On nous a fait passer pour des hystériques ou des affabulatrices», le cri de colère des plaignantes déboutées par la justice