Demain sort le livre « les Résistantes » de Florence Méréo

Nous vous signalerons les librairies où les livres seront dédicacés

Tout commence en février 2019

Je reçois un message sur mon blog, une journaliste, Florence Méréo, en charge des questions de santé au journal Le Parisien me contacte, elle veut mes coordonnées pour me parler.

Nous échangeons nos numéros et quelques jours plus tard un rendez vous est pris pour une interview.

Mais, ce n’est pas une interview habituelle, elle me parle d’un projet de livre sur mon histoire avec les prothèses PIP et d’autres femmes lanceuses d’alerte dans le domaine de la santé …. Surprise, intéressée et flattée, j’accepte.

Elle viendra passer une journée à la maison et nous aurons d’autres entretiens téléphoniques pour peaufiner mon potrait.PUBLICITÉ

Je ne sais pas à ce moment là qui sont les autres femmes …

Plus tard, fin mars, Florence me parle d’une journée le 25 juin à Paris pour que nous nous rencontrions toutes.

Je devais me faire opérer à nouveau ce jour là, mais je décale mon intervention afin de ne surtout pas rater cette journée prometteuse.

Quelle belle journée …

Nous nous retrouvons toutes, dans un restaurant près de la bibliothèque François Mitterrand, en pleine canicule, avec l’équipe de la maison d’éditions Harper Collins.  

Florence nous présente les unes aux autres,

Aurélie Joux

Cytotec. Pour déclencher son accouchement, du Cytotec a été administré à Aurélie. Le médicament, détourné de son usage premier à des fins gynécologiques, a provoqué la rupture de son utérus, avec pour conséquence directe le handicap de Timéo, son petit garçon. Aurélie a fait condamner l’hôpital qui a commis la faute. Elle a également alerté sur le mauvais usage du médicament. En 2018, le labo a fini par retirer (de lui-même) son produit du marché. Des alternatives, certes plus chères pour les hôpitaux, mais plus sûres, sont désormais disponibles.

Chantal L’Hoir et Anny Duperey

Levothyrox. Improbable rencontre que celle de ces deux femmes. Les chemins de l’actrice et de la restauratrice à la retraite se sont croisés lorsqu’elles ont ressenti les mêmes effets indésirables lors du changement de formule du Levothyrox, un médicament de la thyroïde pris par 3 millions de personnes, dont 85% de femmes. Elles font partie de celles qui ont particulièrement secoué les autorités et ont obtenu du ministère la cohabitation de l’ancienne et de la nouvelle formule du Levo. Un rapport pour une meilleure information sur le médicament a été commandé pour tirer les enseignements de cette crise sanitaire.

Marie-Hélène Lahaye

Violences gynéco et/ou obstétricales. Le blog de Marie-Hélène a permis de lever ce tabou et de libérer (selon la formule consacrée) la parole de milliers de femmes autour de ces questions. Elle interpelle régulièrement les gynécos. Une de ses tribunes a notamment entraîné une communication du ministère pour mettre fin aux touchers vaginaux non consentis dans les hôpitaux. Marlène Schiappa s’est fait remettre un rapport très détaillé sur la question des actes sexistes durant le suivi médical.

Marine Martin

Dépakine. Dans le sillage d’Irène Frachon, son mentor, Marine a révélé le scandale de la Dépakine. Cet antiépileptique est responsable de graves malformations chez des bébés qui y ont été exposés dans le ventre de leur maman. Ses deux enfants, Salomé et Nathan, sont handicapés. Meneuse de la première action de groupe contre le laboratoire Sanofi, elle a aussi obtenu la mise en place d’un Fonds d’indemnisation des victimes.

Marielle Klein

Essure. Marielle a obtenu l’arrêt de la commercialisation du dispositif Essure en 2017. Ces implants de contraception définitive sont accusés d’avoir provoqué des effets indésirables graves chez des centaines de femmes. Elle a créé l’association Résist qu’elle a récemment quittée.

Laurence Cottet

Alcool. Laurence lève le tabou des addictions en France. Guérie de l’alcoolisme, elle distille ses conseils sur sa page Facebook « Mois Sobre », ouverte à tous. Elle pallie ainsi l’absence de vraies campagnes de prévention menées par les autorités. Elle milite pour la mise en place d’une Journée nationale de lutte contre l’alcoolisme, une maladie qui fait chaque année 41 000 morts. Elle est officiellement devenue patiente-experte dans un CHU.

Marion Larat

Pilule 3e et 4e génération. Alors qu’elle avait 19 ans, Marion, a été victime d’un AVC massif, quelques mois seulement après avoir commencé une pilule, « mini-dosée », plus sûre donc… selon les médecins. Après son cri d’alarme et son action en justice, les ventes de ces contraceptifs chutent de 60% et les conditions de prescription sont renforcées. 12 ans plus tard, handicapée à 65%, elle continue de revendiquer une contraception sûre et efficace pour les femmes.

Karen Libutti et Pamela Solère

Distilbène. Maintenir, 42 ans après son interdiction, l’alerte sur le Distilbène dont les effets se transmettent de génération en génération. En prenant ce médicament, Pamela pensait se préserver d’une fausse-couche. Il a en fait causé des problèmes gynécologiques et de fertilité à Karen. Mère et fille font désormais équipe pour continuer à informer les femmes.

Juliette Boudre

Benzodiazépine, opiacés. Joseph, le fils aîné de Juliette est décédé, à 18 ans, d’une overdose de ces médicaments que cherchent à se procurer les adolescents. En en parlant sans tabou, y compris dans les collèges et lycées, Juliette permet de mettre la lumière sur ces pratiques très inquiétantes. Le premier rapport sur l’utilisation des opioïdes est récemment sorti en France.

Des histoires émouvantes, lourdes de conséquences pour toutes

Nous partageons un repas animé par nos discussions, Timéo est là aussi, malheureusement en bout de table à cause de son fauteuil roulant, même Marion, fatiguée et couverte de boutons à cause d’une varicelle, a fait le voyage.

Séance photo en groupe puis en individuelle avec un court entretien … Le temps passe trop vite, pas le temps d’approfondir nos échanges, mais la journée fut très riche …

Dommage de n’avoir pas pu passer plus de temps avec chacune, mais les rencontres pour la promotion du livre nous le permettront.

Le livre sera publié le 6 novembre 2019

Le Parisien, en parlera demain

Avec Marine et Aurélie accompagnée de Timéo nous serons sur Europe 1 jeudi 7 novembre entre 13h et 14h, dans « La France qui bouge » avec Raphaëlle Duchemin

Juliette, Anny et Florence seront sur le plateau de « C’est à vous » le 7 novembre

Florence, Marine, Anny et Juliette seront au salon du livre des lanceurs d’alertes à Montreuil le 23 novembre

Le 7 décembre, nous serons les Résistantes franciliennes à la librairie Joseph Gibert à Paris

D’autres dates à suivre très probablement …

Un grand merci à Florence et aux Éditions Harper Collins

pour nous avoir réunies dans  ce livre.

Tellement heureuse d’avoir participé à cette belle aventure, j’espère que vous serez nombreux à lire l’histoire de toutes ces femmes combattantes qui font passer l’intérêt général avant le leur.

Article écrit par Victime de prothèses PIP