Troubles de la thyroïde: l’Euthyrox ne sera bientôt plus disponible

 le 09 janvier 2020 à 18h02 par Isabelle Duranton

Troubles de la thyroïde: l’Euthyrox ne sera bientôt plus disponible

La vente de l’Euthyrox, nom sous lequel est commercialisée l’ancienne formule du Levothyrox, s’achève en septembre 2020. Les raisons de cette décision.      

Pourquoi retirer l’Euthyrox de la vente?

Sous le nom d’Euthyrox se cache l’ancienne formule du Levothyrox, importée à titre temporaire en France jusqu’en septembre 2020.

Le Levothyrox, utilisé par des millions de malades, avait peu d’effets indésirables mais, pour répondre à la demande des autorités sanitaires, le laboratoire pharmaceutique Merck  lui a substitué en 2017 une nouvelle formule avec le même principe actif, la lévothyroxine, mais des excipients différents (suppression du lactose, ajout de mannitol et d’acide citrique anhydre).

A lire aussi: Procès Levothyrox: Anny Duperey accuse

Durant l’été 2017, la mise en place de cette nouvelle formule, des milliers de patients font état d’effets graves et inhabituelsdouleur à la poitrine, maux de tête, crampes musculaires, bouffées de chaleur, fièvre, vomissements, hypertension intracrânienne bénigne, épuisement, tremblements, insomnies, perte de cheveux… L’ANSM demande alors au fabriquant de remettre à disposition l’ancienne formule, l’Euthyrox.

A quoi sert l’Euthyrox?

La lévothyroxine contenue dans l’Euthyrox est une hormone thyroïdienne synthétique à marge thérapeutique étroite destinée au traitement des maladies et des troubles de la thyroïde ou  prescrite après une opération de cancer de la thyroïde. Elle a le même effet que les hormones naturelles produites par la thyroïde et est utilisée lorsque la glande thyroïde n’en produit plus assez.

Entre 110 000 et 200 000 personnes concernées

Selon les données transmis par la DGS – direction générale de la Santé-, la distribution en France de l’Euthyrox concerne, fin 2019, 110 000 patients. Mais ce chiffre est à revoir à la hausse selon les associations qui évoquent plutôt 150 000 à 200 000 personnes.

Vous êtes sous Euthyrox, que faire?

La direction générale de la anté invite les patients à se rapprocher de leur médecin « pour analyser leur situation, changer de traitement dans de bonnes conditions et éviter des situations potentielles de tension d’approvisionnement ». 

Mais l’inquiétude persiste sur l’arrêt définitif de commercialisation de l’Euthyrox en France. En pointe sur le dossier, l’AFMT (association française des malades de la thyroïde) s’alarme notamment « des patients qui sont aujourd’hui bien équilibrés sous Euthyrox » pour lesquels « changer de traitement c’est  donc leur faire courir un risque  inutile ». Elle demande « un moratoire pour le retrait de l’Euthyrox du marché français ».

Quelles sont les alternatives à l’Euthyrox?

La crise sanitaire déclenchée par le changement de formule du Levothyrox a eu pour effet la mise sur le marché de cinq alternatives – en plus du nouveau Levothyrox: 

L-thyroxin Henning, comprimé sécable;

Thyrofix, Uni-Pharma, comprimé sécable;

L-thyroxine SERB, solution buvable en gouttes;

TCAPS – capsule molle non remboursée;

TSOLUDOSE, – non remboursé.

A lire aussi:

Levothyrox: le point sur la situation

Levothyrox: un nouveau traitement disponible