Covid-19 : ne prenez surtout pas d’anti-inflammatoires !

QUESTION D’ACTU

La prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens pourrait être un facteur d’aggravation de l’infection par le SARS-CoV-2. Le ministère de la santé recommande l’usage du paracétamol en cas de fièvre.

Covid-19 : ne prenez surtout pas d'anti-inflammatoires !

RICHARD VILLALONUNDEFINED UNDEFINED/ISTOCK


  •  Publié le 14.03.2020 à 15h05

L’ESSENTIEL

  • Les anti-inflammatoires peuvent aggraver l’état des malades du coronavirus
  • Contre la fièvre, il faut prendre du paracétamol

Attention si vous avez des symptômes (fièvre, maux de tête ou courbatures) correspondant au Covid-19 : la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens comme la cortisone ou l’ibuprofène pourrait aggraver votre état de santé si l’infection par le coronavirus est avérée.

C’est Olivier Véran, le ministre de la Santé, qui a communiqué l’information sur son compte twitter le samedi 14 mars en recommandant aux personnes qui prennent ces anti-inflammatoires pour d’autres pathologies de demander conseil à leur médecin.

Les médicaments à prendre pour les personnes atteintes ou suspectes de Covid-19 sont ceux à base de paracétamol.

Des médicaments qui ne sont plus en vente libre

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ne sont plus en vente libre dans les pharmacies depuis le 15 janvier dernier après une mise en garde de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) suite à leurs effets aggravant dans les états infectieux. Dans le cas de Covid-19, plusieurs médecins auraient alerté les autorités sanitaires sur le cas de jeunes patients qui se seraient retrouvés dans un état grave après avoir pris de l’ibuprofène contre la fièvre.

Pour faire baisser cette fièvre, il est donc recommandé d’utiliser le paracétamol, sachant que ce produit peut aussi être dangereux en provoquant de graves lésions du foie lorsqu’il est pris à trop fortes doses.