DIRECT. Coronavirus : 89 morts en 24 heures en France, 50% des personnes en réanimation ont moins de 60 ans

La pandémie liée au Covid-19, qui a déjà fait plus de 7 000 morts, pèse de plus en plus lourd et désorganise l’ensemble de la planète.

Mis à jour le 18/03/2020 | 21:46
publié le 18/03/2020 | 06:29CE QU’IL FAUT SAVOIR

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/direct-economies-en-sursis-frontieres-fermees-elections-et-competitions-sportives-reportees-l-europe-se-claquemure-face-a-la-pandemie-de-coronavirus_3872611.html#xtor=EPR-51-[coronavirus-89-morts-en-24-heures-en-france-50-des-personnes-en-reanimation-ont-moins-de-60-ans-suivez-notre-direct_3872611]-20200318-[bouton]

L’épidémie de coronavirus continue de progresser en France. Le pays enregistre 264 décès, soit 89 de plus que la veille, dont 7% sont des personnes âgées de moins de 65 ans, selon les chiffres officiels communiqués mercredi 18 mars. Le nombre de cas confirmés s’élève à 9 134, a précisé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon. Parmi eux, 3 626 personnes sont hospitalisées, dont 931 en réanimation. La moitié de ces patients en réanimation sont âgés de moins de 60 ans.  

 La crise sanitaire continue en Italie. Quatre cent soixante-quinze personnes sont mortes du coronavirus en une journée en Italie, ont annoncé les autorités sanitaires mercredi 18 mars. Il s’agit le pire bilan journalier pour un pays depuis le début de la pandémie. Suivez les informations en direct.

 Jusqu’à 25 millions d’emplois détruits. La pandémie de Covid-19 pourrait entraîner jusqu’à 25 millions de pertes d’emplois au niveau mondial, selon une première estimation de l’Organisation internationale du travail (OIT) publiée mercredi 18 mars. L’impact pourrait toutefois être significativement plus faible si une réponse coordonnée à l’échelle internationale se met en place, « comme cela était arrivé pendant la crise financière mondiale de 2008/2009 », a insisté cette agence de l’ONU dans un communiqué, appelant à mettre en place des mesures de soutien de l’économie et de l’emploi.

 Des aides pour les secteurs culturels. Le ministère de la Culture a annoncé une « aide d’urgence » de 22 millions d’euros. Ce « premier volet d’aides d’urgence » (10 millions d’euros pour la musique, 5 millions pour le spectacle, 5 millions pour le livre et 2 millions pour les arts plastiques) pour des secteurs « frappés de plein fouet » par la crise du coronavirus sera suivi par « d’autres mesures spécifiques », a indiqué le ministère, qui veut « répondre au risque de disparition des structures culturelles, notamment les plus fragiles ».

 Bruno Le Maire appelle les salariés des secteurs essentiels « à se rendre sur leur lieu de travail ». « J’invite tous les salariés des entreprises qui sont encore ouvertes, des activités indispensables au fonctionnement de notre pays à se rendre sur leur lieu de travail (…) pour assurer la sécurité économique de notre pays », a déclaré, mercredi matin, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, malgré les restrictions de sortie. C’est une des « raisons pour lesquelles » on peut sortir de chez soi, avec un laisser-passer, a précisé le ministre sur BFM Business.