PANDEMIE COVID 19 : PÉTITION POUR QUE LES MÉDECINS GÉNÉRALISTES PUISSENT PRESCRIRE L’ASSOCIATION HYDROXYCHLOROQUINE-AZITHROMICINE, LA BITHÉRAPIE DE PR D.RAOULT

pétition en ligne https://www.mesopinions.com/petition/sante/pandemie-covid-19-petition-medecins-generalistes/85133

Pétition : PANDEMIE COVID 19 : Pétition pour que les médecins généralistes puissent prescrire l’association Hydroxychloroquine-Azithromicine, la bithérapie de Pr D.RAOULT

Auteur :Dr Catherine NOELDestinataire(s) :Olivier Véran ( Ministre de la Santé )La pétitionConsidérant qu’un des objectifs majeurs du gouvernement dans la gestion de cette crise sanitaire COVID 19 est que les services de réanimation sur tout le territoire français soient en capacité de prendre en charge tous les patients nécessitant de tels soins ; l’objectif majeur étant de diminuer le nombre de décès imputables au COVID19.

Considérant l’état d’urgence actuel en particulier dans l’est de la France, dans la région parisienne et au sein des EHPAD,

Considérant que Pr D. Raoult et son équipe ont publié les résultats de deux études associant hydroxychloroquine et azithromycine où il est fait état entre autres d’une accélération de la guérison et d’une diminution rapide de la charge virale pour une forte majorité de patients (en découle une diminution du temps de contagiosité de ces patients).

Considérant que Pr Didier RAOULT préconise que le protocole soit instauré au DÉBUT de la maladie car c’est à ce temps-là que l’on peut agir sur la DIMINUTION de la CHARGE VIRALE des patients et de ce fait limiter ou éviter le risque de passage à cette seconde phase d’évolution parfois catastrophiques avec souvent une réaction inflammatoire majeure au niveau pulmonaire,

Considérant que les différents actuels au sein de la communauté médicale et de ses experts porte plus sur la forme que sur le fond,

Considérant qu’il existe un consensus au sein de ces experts pour reconnaître les compétences de Pr D. RAOULT dans ce domaine de la  recherche au niveau international et pour reconnaître que vu les propriétés de ces 2 médicaments bien connus que sont l’Hydroxychloroquine et l’Azithromycine ( en particulier de l’hydroxychloroquine), il paraît assez logique que leur association puisse avoir une action sur le virus SARS-CoV-2, que cette action soit modeste ou nettement plus significative,

Considérant qu’à ce jour,  personne ne peut exclure que l’administration de cette bithérapie au début de la maladie effectuée à plus grande échelle et avec prudence (en respectant les contre-indications et avec un suivi médical adapté) soit susceptible d’avoir pour conséquence une DIMINUTION SIGNIFICATIVE  des formes graves de la maladie et de sa mortalité,

Considérant l’absence d’alternative à ce jour,

Considérant le temps d’attente des études en cours et qu’aucune étude n’a semble-t-il prévu de tester l’association Hydroxy chloroquine-Azithromycine en début de maladie (1 bras de l’étude européenne Discovery testant l’hydroxychloroquine seule et à un stade avancé de la maladie),

Considérant l’URGENCE du moment, OU CHAQUE JOUR COMPTE, où chaque jour nous apporte son nouveau lot de patient décédés,

Cette PÉTITION demande que l’association Hydroxychloroquine-Azithromycine puisse être testée et donc prescrite en DÉBUT DE MALADIE (symptomatologie évocatrice + idéalement confirmation par un test positif) par TOUT MÉDECIN qui estime devoir proposer en son âme et conscience ce traitement à son patient et en particulier par les médecins de PREMIER RECOURS que sont les MÉDECINS GÉNÉRALISTES (médecins qui connaissent le mieux leurs patients).

Prescription faite dans le respect du code de déontologie médicale (en particulier de ses articles 5 et 69 ayant trait à l’indépendance et à la responsabilité du médecin), en respectant les contre-indications après évaluation du rapport bénéfice/ risque pour chaque patient et recueil du consentement éclairé de celui-ci, avec un suivi médical rigoureux (examen clinique, ECG, biologie, etc et communication du recueil de données en respectant le secret médical).

Ceci tout en respectant le confinement et les autres mesures de protection.