Communiqué de Gérard BAPT, député honoraire, Ancien Président de la « mission Médiator »

PREVENIR LES CRISES SANITAIRES SERIELLES.

A trois reprises ces derniers jours, la justice a traité de la situation de victimes d’accidents sériels : Médiator, Levothyrox, Dépakine…IL est regrettable que les réflexions sur notre système de santé provoquées par la crise sanitaire du Covid-19 ne concernent pas également la prévention des drames sanitaires qui se répètent années après années…

Dix ans après la loi Bertrand notre système de sécurité sanitaire, ainsi que la gestion des multiples formes des liens d’intérêts inlassablement crées par « Bigpharma » et l’industrie chimique, doivent faire l’objet d’un bilan critique et d’une nouvelle initiative législative. Il est temps d’agir pour mieux prévenir la survenue de « scandales sanitaires » qui secouent régulièrement l’opinion publique lorsque les victimes les dénoncent, et pour mieux protéger nos populations des effets indésirables graves trop souvent causés par certains médicaments et produits chimiques.

Gérard BAPT

Saint-Jean, le 4 juillet 2020