LEVOTHYROX (Merck) : L’épidémie de rupture de stocks a encore frappé!

« Y-en-a marre !!!! » les médicaments ne sont pas des produits comme les autres… Déjà c’est la guerre des nerfs afin que Merck maintienne l’ancienne formule tel que cela avait été décidé en accord avec l’ANSM jusqu’en décembre 2021

Une nouvelle fois Merck vient d’annoncer des ruptures d’approvisionnement pour 3 dosages de Lévothyrox  (88, 112 et 135)  des problèmes qui devraient durer jusqu’en mars.

Bien la peine d’avoir multiplié les dosages pour tenter de sauvegarder ses parts de marché et d’avoir obtenu une augmentation de la durée de validité qui est maintenant de 3 ans  si c’est pour faire « du zéro stock » pour améliorer sa gestion financière

Ce n’est pas la première fois que cela arrive hélas .. et ce n’est hélas pas la dernière.

Aussi longtemps du moins que le Ministère et l’ANSM (dont c’est le rôle)  n’imposeront pas l’obligation de constituer des stocks suffisants (6 mois de consommation moyenne par exemple)  pour tous les « médicaments indispensables » et plus encore pour ceux « à marge thérapeutique étroite ».  

Et notamment, comme la Lévothyroxine, ceux  pour lesquels   la substitution  est déconseillée pour les patients  « bien équilibrés »

Pas de panique si vous êtes en panne !!!  Vous pouvez bricoler sans risque en  remplaçant la dose éventuellement manquante » 1 jour sur 2 par la dose immédiatement  supérieure » et le lendemain par la dose immédiatement  inférieure

Par exemple pour les patients sous 88 microgr. par « 1 jour 75 »  et « 1 jour 100 » .

Nous l’avons appris par l’indiscrétion de pharmaciens et de médecins outrés!

En période de COVID qui nous fragilise déjà, est ce bien responsable de jouer ainsi avec notre santé!