Tsoludose, une nouvelle forme buvable

(L’Association Française des Malade de la Thyroïde appelle tous les collectifs à soutenir une pétition qu’on mettra en ligne, non seulement pour le remboursement du T caps mais un prix unifié pour toutes les pharmacies.)

lévothyroxine

Une sixième spécialité orale à base de lévothyroxine sodique arrive sur le marché.

© GENEVRIER

Une nou­velle ve­nue fait son ap­pa­ri­tion dans le pay­sage des spé­cia­li­tés à base de lé­vo­thy­roxine, mise sur le mar­ché par les la­bo­ra­toires Ge­ne­vrier. Dis­po­nible sous douze do­sages – de 13 µg pour le plus faible à 200 µg pour le plus élevé, elle se pré­sente sous la forme de ré­ci­pients uni­doses de 1 ml. L’uni­dose doit être ab­sor­bée im­mé­dia­te­ment après ou­ver­ture. Chaque sa­chet contient 5 uni­doses, le­quel, une fois en­tamé, doit être conservé du­rant 15 jours maxi­mum. Une boîte ren­ferme 6 sa­chets, soit un mois de trai­te­ment.

Ex­ci­pient unique

Contrai­re­ment à L-Thy­roxine Serb, l’autre spé­cia­lité sous forme de so­lu­tion bu­vable à base de lé­vo­thy­roxine déjà sur le mar­ché, Tso­lu­dose ne contient qu’un seul ex­ci­pient à ef­fet no­toire : du gly­cé­rol. Un dé­tail d’im­por­tance après les po­lé­miques pas­sées sur la com­po­si­tion du nou­veau Le­vo­thy­rox.
On no­tera que ce mé­di­ca­ment est ac­tuel­le­ment an­noncé comme non rem­boursé par le la­bo­ra­toire, avec un prix pu­blic conseillé de 11,95 eu­ros la boîte. Une don­née dont on ima­gine qu’elle de­vrait évo­luer pro­chai­ne­ment au vu de la na­ture des in­di­ca­tions de cette spé­cia­lité.

Par Alexandra Chopard