INTOX AU LEVOTHYROX

Effets secondaires du Levothyrox : la responsabilité primaire de Merck

Info « Les Jours ». Les résultats d’un rapport diligenté par la justice confirment les graves manquements du laboratoire sur la nouvelle formule.

25 mai 2021 Épisode n° 24

Les épisodesTexteAurore Gorius PhotoAlexandre March

Les contours du scandale prennent forme peu à peu. La nouvelle formule du Levothyrox, lancée au printemps 2017, a provoqué des effets secondaires chez des dizaines de milliers de malades de la thyroïde, avec des conséquences difficiles à mesurer pour les victimes – de la dépression sévère aux chutes de cheveux –, qui se comptent en majorité parmi les femmes de plus de 50 ans. Un rapport d’expertise, dont Les Jours se sont procuré une copie, vient apporter plusieurs éléments concordant avec les doutes émis sur la composition de la nouvelle formule, ainsi que sur ses conditions de fabrication. Le document a été rédigé par quatre experts désignés dans le cadre de l’information judiciaire ouverte le 2 mars 2018 pour « blessures involontaires » par le pôle santé du tribunal de grande instance de Marseille, élargie ensuite au chef d’accusation d’« homicide involontaire » via un réquisitoire supplétif. Ils y répondent point par point aux questions qui leur sont posées dans l’ordre de mission, en s’appuyant sur les pièces de la procédure. Trois ans après le début de l’enquête et quatre ans après le changement de formule, ce rapport évacue définitivement la thèse de l’effet « nocebo » opposée par des endocrinologues de renom aux malades, qui ont eu les pires difficultés à faire reconnaître leurs souffrances. Et relève les graves manquements du laboratoire Merck, fabricant du Levothyrox, qui a toujours garanti qu’ancienne et nouvelle formule étaient équivalentes.

La lévothyroxine est une molécule sensible, dite à marge thérapeutique étroite – ce qui signifie que l’écart entre la dose efficace et un dosage toxique est faible. INTOX AU LEVOTHYROXDes dizaines de milliers de malades de la thyroïde souffrent des effets secondaires de la nouvelle formule du médicament. Après avoir révélé des conflits d’intérêts entre le laboratoire Merck et l’Agence du médicament ou certains endocrinologues de renom, « Les Jours » entrent dans les zones d’ombre du dossier : stratégie du labo, composition du médicament…MERCKFabricant du LevothyroxPLACEBO À L’ENVERSDans l’effet « nocebo », le patient ressent des effets secondaires par suggestion (via des amis, les médias ou la lecture de la notice) après la prise d’un médicament neutre. A l’inverse de l’effet placebo, grâce auquel il ressent des bienfaits.Lisez la suite et soutenez un média indépendant et sans publicité.
1 € le 1er mois, sans engagement, désabonnement facile.JE M’ABONNE POUR 1 €Offres spéciales pour les étudiant·e·s/chômeurs·euses et les entreprises.Déjà abonné·e ? Connectez-vousDécouvrez les épisodes de la zone gratuiteTous les épisodes de « Intox au Levothyrox »

Effets secondaires du Levothyrox : la responsabilité primaire de Merck

Effets secondaires du Levothyrox : la responsabilité primaire de MerckÉpisode n° 24Vous êtes sur cet épisode

Levothyrox : sur le chemin de l’impureté

Levothyrox : sur le chemin de l’impuretéÉpisode n° 23

Levothyrox : les souffrances des malades niées et reniées

Levothyrox : les souffrances des malades niées et reniéesÉpisode n° 22

Le Levothyrox, garanti 100 % omerta

Le Levothyrox, garanti 100 % omertaÉpisode n° 21

Levothyrox : une étude confirme le laxisme de Merck et de l’ANSM

Levothyrox : une étude confirme le laxisme de Merck et de l’ANSMÉpisode n° 20

Levothyrox : les ratés de Merck racontés de l’intérieur

Levothyrox : les ratés de Merck racontés de l’intérieurÉpisode n° 19VOIR LES 24 ÉPISODES DE LA SÉRIE Les mots-clés