Chers adhérents plaignants (devant le « Pôle santé du TGI de Marseille)

Vous avez reçu  un « CDROM » avec l’intégralité du « Rapport d’expertise » du Tribunal accompagné d’un courrier de Mme la Juge d’instruction. C’est une grande première et nous l’en remercions.

Beaucoup d’entre vous nous demandent, avec un peu d’inquiétude, ce qu’ils  doivent faire :

– La première chose c’est de se réjouir !!!

– 4 ans après le début de cette crise sanitaire  ce rapport est une vraie avancée dans compréhension des troubles que vous avez présentés… Les « experts » ont montré notamment  de façon indiscutable :

– Que les données du dossier « concourent à expliquer les effets indésirables enregistrés par certains patients avec la « NF

– Qu’avec la « NF » il existe bien une importante variabilité des dosages hormonaux

– Que le choix fait par  MERCK de l’association « Mannitol / acide citrique » n’avait aucune justification scientifique et que toutes  les techniques disponibles pour analyser  leurs éventuelles « interactions » avec la Lévothyroxine n’ont pas été utilisées.

– Que MERCK et l’ANSM n’ont pas pris en compte certains résultats préoccupants notamment en termes de « dissolution »

– Que contrairement aux affirmations répétées de MERCK il a bien « modifié » l’AMM  de la « NF » en novembre 2017 et que cette modification influe de façon significative sur le médicament.

–  Que la seule étude de « bioéquivalence » réalisée avant la mise sur le marché  ne garantissait pas la « substituabilité » de l’AF » par la NF« ,  en clair « VOTRE SECURITE » et que MERCK et l’ANSM le savaient.

– En clair c’est la preuve que « vous n’étiez pas folles »  et que ce n’était pas un simple « effet Nocebo »

– Pour l’AFMT ces résultats confirment  comme nous le disons depuis la début , l’existence de « causes » bien réelles aux troubles dont nous avons souffert. et le choix la « voie pénale » la seule qui puisse en apporter la preuve et déterminer les responsabilités de ce scandale sanitaire. (Le civil en bénéficiera certainement)

Et maintenant quoi faire  ? A « titre individuel » pas grand-chose en fait !!!

– Vous n’êtes pas  des « scientifiques » et, pas plus que moi sans doute, ne pouvez pas analyser finement un document aussi complexe.

–  N’oubliez pas que ce « Rapport » est couvert par le « secret de l’instruction » (Art 114 du Code de Procédure Pénale) prudence donc avec ce que vous en ferez. Pour autant si vous avez des questions ou des suggestions n’hésitez pas à nous en faire part, vous en avez le droit.

– Si vous avez eu recours à un avocat c’est à lui de décider, avec vous, ce qu’il voudra faire.  Quoi qu’il en soit en matière pénale tout ce qui sera apporté au  dossier servira à tous.

– De son coté l’AFMT fera à  la Juge ses remarques et ses demandes d’investigations complémentaires.

– Par ailleurs nous continuons à faire mener par des scientifiques de haut niveau  des recherches pour mieux comprendre les causes de cette crise.  Nous y avons déjà investi 25 000€  aussi avons-nous plus que jamais besoin de vos cotisations (30€/an) notre seule ressource. Merci d’avance.

– S’agissant de vos « dossiers santé personnels » ( l’expertise des troubles que vous avez subis, de leurs conséquence et de vos séquelles éventuelles) , ce sont, à ce jour, les grands oubliés de l’instruction. Maintenant qu’après ce Rapport  la Justice ne peut plus dire que c’était un simple effet  « Nocebo »,  il va falloir qu’elle prenne, enfin, en compte. 7 000 plaignants, 7 000 cas individuels et donc 7 000 dossiers. C’est « énorme » mais ce n’est pas une raison pour ne rien faire. Trop de temps a déjà été perdu.

–  Nous allons exiger de la Justice qu’elle mette en œuvre, au plus vite, tous les moyens nécessaires pour trouver les réponses satisfaisantes adaptées à chacun(e)s d’entre vous. Nous vous teindrons, régulièrement au courant des suites qui y seront données .Et nous vous mobiliserons si nécessaire.

– Nous vous remercions de la confiance que vous nous avez donnée et que vous continuez à nous donner. Grace à vous, et tous ensemble, nous le savons maintenant, nous gagnerons !!!!

Chantal L’HOIR  (Présidente de l’AFMT … et elle aussi  « victime et plaignante »)